« Sneakers », mais c’est quoi ?

Il suffit de surfer de temps à autre sur un shop de mode pour entendre parler de sneakers. Ça sonne comme un nom de gang américain ou comme une invention scabreuse d’adolescent. On en est bien loin pourtant ! Ce terme anglo-saxon, branché pour les uns et incompréhensible pour d’autres, ne désigne pourtant rien de plus qu’une simple paire de baskets portée non pour le sport, mais à la ville.

Ce phénomène de mode est apparu aux Etats-Unis dans les années 40, lorsqu’on commence à porter les baskets en dehors des activités sportives. Cependant, cette tendance ne s’affirme que dans les années 70, au sein de la culture hip hop, lorsque les rappeurs détournent la chaussure de basket-ball en accessoire de scène rap. Véritable modèle, objets de collection, symbole d’appartenance à des clans pour les uns, simple basket confortables pour d’autres, chacun à leur manière, les « sneakers addict » imposent cette nouvelle tendance dans la mode populaire. Les stars adhèrent elles aussi et sont nombreuses à promouvoir le mouvement de la petite basket urbaine! On peut citer des célébrités du 7 ème art comme Mathieu Kassovitz ou Spike Lee et de nombreux rappeurs comme Fat Joe, Russel Simons ou Missy Eliot.

La sneakers (sur www.sneakers.fr) est bien plus qu’une simple tendance, c’est un véritable mouvement intégré dans la ville et sa culture. Sans en être conscient, on la voit partout. On l’a peut-être même achetée et portée sans le savoir ! On l’a vue dans des documentaires, dans des films. Elle est sans doute portée au théâtre, à l’opéra ou dans des restos chics ! Et oui, elle est parfois classe la sneakers. Au départ phénomène populaire, les grandes marques ont pressenti le filon juteux. Un porte ouverte sur un marché de plus de 20 milliards de dollars pour « la basket du flemmard qui ne fait pas de sport » ! Le succès est garanti et les premiers modèles de marques Adidas, Nike, Puma et New Balance deviennent collectors. Pari gagné! La sneakers est devenue la chaussure urbaine la plus vendue à ce jour.

« Sneakers », mais c’est quoi ?

Il faut dire qu’elle est créative la sneakers, tout est possible avec cette basket ! Multicolore et personnalisable à l’infini, on la customise, on la détourne en support publicitaire. Même le graphisme s’en mêle en créant des modèles de collection, toujours plus fous. Les designers la détournent. Même la tendance du vintage, bien loin d’étouffer le mouvement, renouvelle la sneakers avec la réédition des premiers modèles. Chaque mouvement musical ou artistique la renouvelle en force. Blanches, classique ou toujours plus fun, elle a tout pour plaire la sneakers et elle plait. Au delà d’un marketing puissant, c’est là tout un pan de la mode, un morceau d’héritage, une part de notre culture urbaine.